LA COURSE DEMARRE MAINTENANT

Africa Eco Race 2018
Publié le dim 31/12/2017 - 14:08
Google+

La pression monte
"La pression est déjà là, la course commence maintenant !", voici comment Kristian Felix Jensen commente son passage lors des vérifications qui animent la ville de Menton pendant deux jours. A 26 ans, le plus jeune pilote de moto norvégien est le protégé de Pal Anders Ullevalseter, double vainqueur de l'Africa Eco Race, et participe pour la première fois à un raid de cette taille. Il suit de près son mentor de 49 ans qui garde toujours le même enthousiasme : "Cette année je suis particulièrement excité car c'est ma seule course. Je sais que ça va être difficile car je ne suis plus tout jeune mais j'emmène deux jeunes pilotes de 26 ans qui vont pouvoir me pousser".
Tous les concurrents ont 48 heures pour certifier que tout est en règle (assurance, carte grise, normes de sécurité du véhicule, stickage...) avant de se rendre dans le parc fermé sur le quai Antoine 1er à Monaco où s'élancera officiellement la 10ème édition de l'Africa Eco Race.

pal.jpg

l'étape primordiale des vérifications
Les premiers véhicules sont arrivés dès mercredi 27 décembre, c'est le cas du team du vainqueur Auto 2017, Vladimir Vasilyev (RUS). De quoi prendre le temps de soigner et faire briller sa voiture avant de défiler aux côtés des quads, motos, buggys et camions qui s'enchainent sous une tente de l'organisation pour être scrutés dans les moindres détails.

verif.jpg

Les pilotes eux doivent présenter leur tenue de course et tout leur équipement pour être sûr que tout est bien en règle comme l'exige la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile). Une étape importante avant la course, un peu comme un prologue où il faut absolument franchir la ligne d'arrivée et obtenir le tampon indispensable à la suite de la compétition.

derooy.jpg

Un spectacle unique pour les passants
Alors que le camion de la portugaise Elisabete Jacinto s'installe dans le stade Rondelli, celui de l'hollandais Gérard de Rooy se fait prendre en photo par le public venu nombreux admirer ces bolides hors normes.

gomez.jpg

Pendant ce temps là les 7 buggys MD Rallye Sport s'alignent au fond du stade et tout le staff est ravi de se retrouver pour prendre part à nouveau à l'aventure. "Ca fait un an qu'on se prépare, les vérifications sont intenses pour le staff, une fois qu'elles seront terminées nous serons soulagés, ensuite nous laissons les clés aux pilotes et c'est à eux de travailler" explique Antoine Morel le patron du team.  Tous ont hâte de monter sur le podium du départ... RDV à 9h dimanche à Monaco !