3EME ETAPE AU MAROC

Africa Eco Race 2018
Publié le jeu 04/01/2018 - 13:42
Google+

3EME ETAPE AU MAROC

AGDAL / ASSA : 421 KM

MATHIEU SERRADORI (MCM) LE PLUS RAPIDE, LUIS OLIVEIRA (POR / PROTO) POUR UNE PREMIERE

La 10ème Africa Eco Race continue sa route vers le sud du Maroc. Au programme de ce jeudi 4 janvier 2018 une spéciale partant directement du bivouac longue de 400 kilomètres avant de rejoindre Assa. La vitesse était à l'ordre du jour pour le plus grand bonheur de Mathieu Serradori, chez les motos c'est une grande première pour Luis Oliveira.

Une étape rapide et piégeuse

Après une nuit agitée pour beaucoup de concurrents à se remettre de la grosse étape de la veille, il était bon de profiter de quelques minutes de répit grâce au départ donné directement à la sortie du bivouac. C'est une belle piste rapide le long de l'Anti-Atlas qui a ouvert cette nouvelle journée. Ensuite, un tracé balisé par des cairns, et donc plutôt facile en navigation, a mené les véhicules jusqu'à Assa. Tout au long de cette étape les participants ont pu croiser de nombreux postes militaires, mais aussi pas mal de lacs à sec. Ce n'est que vers la fin de l'étape que la navigation s'est légèrement compliquée en se rapprochant à nouveau de l'Oued Draa.

Serradori à fond, la surprise Oliveira

Le buggy de Mathieu Serradori et Fabian Lurquin a été le plus rapide sur cette étape particulièrement roulante. Partis deux minutes après les leaders Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov (RUS/MINI), l'équipage du team SRT a franchi la ligne d'arrivée quelques secondes derrière leur principaux concurrents. Un duel serré entre les 2 voitures qui sont restées au contact une bonne partie de la course et qui permet à Serradori de reprendre 22 secondes aux 1ers du classement général. Le duo russe était tout de même ravi de les féliciter juste après avoir remplacer leur pneu qui a fini par crever sur la ligne d'arrivée. Le résultat de 400 kilomètres de pistes caillouteuses rapides mais dangereuses pour les pneumatiques. C'est ce qui a causé quelques soucis à Pascal Thomasse et Pascal Larroque (OPTIMUS) qui ont perdu du temps à changer une roue et terminent 4ème. La 3ème place revient à Remy Vauthier et Jean Brucy (SUI/OPTIMUS), autre équipage du team MD Rallye Sport.
Le 1er camion a lui aussi eu le droit a un changement de pneu juste derrière l'arrivée. Gérard De Rooy (NL/IVECO) termine 5ème et frustré de ne pas avoir été plus rapide mais remonte de deux places au classement général.
Après 4h52'16" de course, Luis Oliveira (POR/YAMAHA) arrive deuxième de la spéciale. A 25 ans, il est venu avec son père qui lui sert de mécano pour son premier rallye-raid et trace déjà sa route avec une 3ème place au classement général. Il termine à 26" derrière Paolo Ceci (ITA/KTM) qui est le gagnant du jour et qui prend la tête du classement général avec 2'26" sur Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM).

Malheureusement, Elisabete Jacinto (POR/MAN) seule femme pilote de camion est contrainte d'abandonner. L'ancienne participante au Dakar a cassé le différentiel et n'a pas le nécessaire pour réparer. C'est très peinée qu'elle quitte l'Africa Eco Race avant de rejoindre la Mauritanie, comme l'année dernière où son moteur avait lâché dès la 2ème étape.

ILS ONT DIT...

Mathieu Serradori : "Nous sommes contents, c'était une belle étape, Fabian a fait une navigation très claire ce qui nous a permis de rattrapé Vasilyev, il y a eu une belle bagarre. On va ouvrir demain, j'ai confiance en mon copilote pour faire une bonne trace."

Vladimir VASILYEV : "Aujourd'hui c'était particulièrement piégeux à cause des cailloux, on se serait cru sur Mars ! On aime bien notre rivalité avec Serradori, on se bat sur la piste mais nous sommes amis en dehors."

Rémy VAUTHIER : "On a roulé vite mais ce n'était pas du beau pilotage. L'Africa Eco Race ce n'est vraiment pas facile, en plus j'ai la grippe mais on arrive à finir 3ème aujourd'hui, je suis content."

Pascal Thomasse : "Ce n'était pas drôle ces pistes caillouteuses... et comme on n'avait pas changé les pneus j'ai voulu faire attention mais à 50 kilomètres de l'arrivée nous avons crevé. C'était dur, je préfère les spéciales de 100 kilomètres à mon âge !"

Gérard DE ROOY : "C'était une belle spéciale, très longue. Nous avons eu une crevaison lente un peu avant l'arrivée mais nous avons pu rouler et continuer jusqu'au bout en ralentissant. Ca va être difficile de gagner la course mais je garde le podium en tête."

Paolo CECI : "Pendant 200 kilomètres jusqu'au ravitaillement c'était très monotone. Puis il y a eu beaucoup de navigation, de quoi faire pas mal d'erreurs. Aujourd'hui c'était plat et pierreux, j'ai préféré les dunes d'hier mais vivement la suite car la moto va très bien et je suis en confiance."

Luis OLIVEIRA : "C'était une étape rapide et difficile pour moi, j'apprends tous les jours. Ca représente beaucoup pour moi d'avoir pu dépasser les deux meilleurs pilotes. J'ai fait une erreur de navigation, Paolo m'a redoublé et je l'ai suivi jusqu'à l'arrivée."

Pal Anders ULLEVALSETER : "Il y avait beaucoup de pierres, c'était très dur physiquement. Je me suis perdu deux fois mais j'ai réussi à bien me remettre dans la course pour rester au contact de Paolo. Je suis content de mon pilotage et j'espère aller de mieux en mieux au fil du raid."

 

Classement de la 3e étape : Agdal / Assa : 421 km 

Auto / Camion : 

1. Mathieu Serradori / Fabian Lurquin n°202 (FRA) 03 :48 :12 

2. Vladimir Vasilyev / Konstantin Zhiltsov n°201 (RUS) + 00 :00 :22 

3. Remy Vauthier / Jean Brucy n°209 (SUI) + 00 :13 :33 

Moto : 

1. Luis Miguel Anjos Oliveira n°114 (POR) 04 :54 :56 

2. Paolo Ceci n°101 (ITA) + 00 :01 :57 

3. Pal Anders Ullevalseter n°100 (NOR) + 00 :04 :29 

Classement général : 

Auto / Camion : 

1. Vladimir Vasilyev / Konstantin Zhiltsov n°201 (RUS) 09 :41 :21 

2. Mathieu Serradori / Fabian Lurquin n°202 (FRA) + 00 :07 :02 

3. Pascal Thomasse / Pascal Larroque n°206 (FRA) + 00 :34 :28 

Moto : 

1. Paolo Ceci n°101 (ITA) 12 :06 :05 

1. Pal Anders Ullevalseter n°100 (NOR) + 00 :02 :29 

3. Luis Miguel Anjos Oliveira n°114 (POR) + 00 :32 :43